person_outline
EN FI FR DE IT PL PT ES SV TR

Filtrer et rechercher

Référence

Objectif

Domaine du programme

Âge des étudiants

Auteur

Enseigner à un enfant de 8-ans qui a été diagnostiqué avec l'autisme

La pratique consiste à enseigner à un enfant de 8 qui a été diagnostiqué autiste. Les sessions d'enseignement portent sur le sujet Langue et littérature bulgares. Il y a deux sessions de minutes 35 chacune, chaque semaine, prévues pour lundi et jeudi.

L'enseignement a été effectué pendant deux années scolaires maintenant. Au début, l'enfant n'était pas habitué à moi, le professeur, et la mère était présente pendant les cours, ce qui n'était pas nécessaire après un certain temps et elle ne fréquentait plus les cours. L'enfant était très souvent malade - la première année, quand l'enfant était en première année, il était absent de 1 / 3 (un tiers) des cours pour des raisons médicales. Pendant l'année scolaire en cours, 2017 / 2018, l'enfant était absent du quart des classes incluses dans le programme d'enseignement individuel.

Réalisations au cours des deux années scolaires: l'enfant peut produire en écrivant des lettres, des syllabes et des mots courts s'il reçoit un soutien physique de la part du professeur en tenant sa main. Il reconnaît le symbole écrit de toutes les voyelles et consonnes dans l'alphabet. Il peut différencier les lettres majuscules des lettres manuscrites. il peut organiser des invites de mots en phrases; il reconnaît les signes de ponctuation - arrêt complet, virgule, point d'interrogation. L'enfant peut associer une image ou une photo à son nom / titre, il prononce bien et intelligiblement plus de vingt nouveaux mots au cours de la dernière année scolaire et tente également de prononcer des mots à trois syllabes, en suivant mes exemples.

Information additionnelle

Objectif:
Inclus dans l'école / la société, Bien-être des élèves, Autonomie / compétences de la vie courante
Âge des étudiants:
8
Domaine du programme:
Pas de lien
Période de l'année:
À tout moment
Description étape par étape, y compris les actions à développer pour la préparation et la mise en œuvre:
L'enfant se sent calme pendant les leçons individuelles à l'école. La communication avec les adultes est non verbale et vise à satisfaire les besoins essentiels, alors qu'elle est totalement absente chez les pairs. La prononciation des sons n'est pas correcte. Il travaille uniquement avec du matériel visuel et peut gérer des activités avec des jouets. Il peut suivre des instructions simples. L'enfant peut dessiner avec un exemple de modèle, peut choisir parmi des images, peut utiliser de la colle, fait preuve de réticence lorsqu'il dessine et colorie. L'enfant a du mal à imiter les sons produits par des animaux, des véhicules ou des sons produits dans le ménage. L'enfant ne peut pas prononcer les voyelles ou les consonnes, mais les différencie. peut reconnaître la place des sons et identifier les mots commençant par un son particulier. L'enfant n'a pas de compétences pour la prononciation correcte des voyelles; reconnaît les symboles graphiques sur un plan empirique; différencie les lettres des autres symboles et signes. L'enfant ne peut pas lire en syllabes. Il peut associer une lettre à une image, des lettres majuscules à des petites, un phonème à son analogue graphique. Il peut résoudre un casse-tête de syllabes et de mots. L'enfant tient correctement les doigts lors de l'écriture, mais la main est lâche et oisive. Il a une très courte période de concentration lorsqu’il accomplit une tâche, devient facilement distrait et préfère un changement rapide des activités. Travailler avec l'enfant au cours de l'année scolaire 2016 / 2017 et se poursuivre tout au long de l'année 2017 / 2018 en cours. J'enseigne à l'enfant la langue et la littérature bulgares. Les sessions ont lieu deux fois par semaine et durent X minutes, toujours les lundis et les jeudis. L'élève ne peut pas tenir fermement un stylo ou un crayon dans la main, je dois donc le soutenir. Pendant les leçons, nous faisons des activités consécutives, écriture et lecture, qui dans notre cas sont les suivantes: nous regardons ensemble la page du manuel relative à une lettre particulière, puis je lis tous les mots imprimés sur la page, puis l'enfant fait une tentative de prononcer certains des mots les plus faciles contenant au plus une à trois syllabes - il lui est plus facile de prononcer des syllabes ouvertes, telles que «ma-ma». Lors de l'écriture des éléments des lettres, je dois appuyer sa main car, bien que positionnée correctement, elle est lâche et n'a pas de piège ferme. Pour une leçon, nous avons réussi à compléter une page du cahier de travail. La main de l'enfant se fatigue facilement et toutes les deux lignes complétées par des lettres écrites nécessitent une courte pause. Nous reproduisons des mots du manuel commençant par la lettre étudiée, relions le mot à une image et organisons les mots commençant par une lettre commune en groupes. Au début, l'étudiant ne pouvait se concentrer que sur le travail des minutes 5-6 pendant toute la leçon. Peu à peu, au cours de notre travail commun, l’étudiant s’est habitué à moi et m’a accepté, selon sa mère, et nous avons augmenté le temps consacré aux études, étape par étape. L'enfant s'est initialement concentré sur les minutes consécutives 8, 10, 12, 15, 20, 25, pour atteindre finalement 30-35 minutes de concentration et de travail conscient, sans être distrait; l'enfant s'est arrêté de se tenir debout pendant la leçon, courant vers la porte, criant parfois et se frappant la tête. Ce que je considère comme ma plus grande réussite dans notre communication est le fait que depuis le mois de mars 2018, chaque fois que nous entrons dans la salle de classe, l’enfant m’embrasse et profite de ma compagnie. La mère affirme que ce comportement de l'enfant n'est typique que lorsqu'il communique avec sa famille la plus proche et ses proches - mère, père, sœur et l'une des grand-mères. En outre, depuis mars dernier, chaque fois que nous commençons notre leçon, l’enfant pointe un mot qu’il juge intéressant parmi la liste des nouveaux mots de la leçon et écoute avec plaisir mes explications sur le mot. Il aime se faire raconter des histoires courtes ou quand je dis une comptine liée au mot sur lequel nous travaillons actuellement. Au cours de notre dernier cours de cette année scolaire, auquel sa mère a également assisté, l'enfant a éclaté de rire lorsqu'il a vu une image amusante dans un livre. Sa mère a expliqué qu'elle ne l'avait pas entendu rire de cette façon pas plus de dix fois jusqu'à ce jour. Ceci est très important et enrichissant pour moi, car cela me donne l’espoir que notre travail sera encore plus fructueux au cours de la prochaine année scolaire.
Ressources à utiliser, y compris les ressources humaines, les matériaux et les espaces:
Cahier de travail pour l'écriture des lettres, manuel, livres, cartes mémoire avec les lettres, alphabet illustré, loto de mots, manuel électronique, tableaux illustrés, énigmes.
Difficultés rencontrées lors de sa mise en œuvre:
Manque d'attention, difficultés de concentration, durée de concentration courte. 1. Formation d'enseignants spécialistes de la pédagogie de l'école primaire, pour travailler avec des enfants ayant des besoins spéciaux. 2. Financement du Ministère de l'éducation pour la mise en place d'une salle de classe spéciale destinée à l'enseignement des élèves ayant des besoins spéciaux.
La page web officielle de la bonne pratique:
Veuillez entrer l'URL de la bonne pratique dans votre école ou sur tout autre site internet. Si vous n'avez pas d'URL spécifique pour votre pratique, entrez l'URL de votre école.
Connectez-vous pour écrire des commentaires

Partenaire

Le soutien de la Commission européenne à la production de cette publication ne constitue en aucun cas une approbation de son contenu, qui ne reflète que l’opinion de ses auteurs, et la Commission ne peut être tenue responsable de l’utilisation des informations contenues dans cette publication.

Pas de connexion Internet